Pluie & Sortilèges Index du Forum
 
 
 
Pluie & Sortilèges Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Invité es-tu inscrit(e) sur le doodle de Octobre/Novembre ou Décembre/Janvier?
Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pluie & Sortilèges Index du Forum -> La Campagne -> Pathfinder, L'éveil des seigneurs des runes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Basile L


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 149
Localisation: Teurthéville-hague
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 11:51 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Jour 1:

Aujourd’hui c’est la fête de Machaon. Enfin un événement dans cette ville, et aussi l’occasion de prendre un jour de repos. Pas de poissons à vider, de filets à repriser… Avec les visiteurs présents pour l’occasion, je pourrais passer plus inaperçue que d’habitude et éviter les regards de crainte et de rejets des habitants.

Levée à l’aube comme d’habitude, j’ai pu prendre du temps pour moi. Portant mes plus beaux habits, je suis sortie parcourir la ville et ses festivités. Lorsque la cloche de la cathédrale s’est mise à sonner j’ai suivi la foule afin d’entendre le discours du maire Kendra Déverin. Fidèle à son habitude le prévôt Belor Cigüe fit retomber la liesse, comme lui seul savait le faire. Même ce jour de fête ne parvenait pas à le dérider. Heureusement que Cyrdak Drokkus améliora l’ambiance avant que Pére Abstalar Zantus déclare la fête officiellement lancée.

Errant dans les rues, je découvris ma ville sous un nouveau jour. L’inauguration de la cathédrale permettait à tous de tourner la page et d’oublier les événements déplaisants. Moi-même je ne fus pas insensible à l’euphorie du moment et fis même l’excès de gaspiller quelques pièces en boisson. Heureusement que mon père ne me voyait pas. Alors que l’obscurité se faisait, une retraite au flambeau parcourut la ville, finissant sur la place de Pointesable. Le prêtre monta sur l’estrade, et par un claquement sec capta l’attention de la foule. Mais avant qu’il ne puisse entamer son discours, des hurlements eurent lieu. Cédant à la panique les gens coururent dans tous les sens. Je me collai à une maison pour éviter d’être piétinée. La place se vida rapidement, et j’aperçus des gobelins, affrontant plusieurs étrangers. J’eus une pensée rapide pour mes parents, mais ignorant où ils se trouvaient, je décidai de rester sur place pour défendre ma ville en espérant que mes pouvoirs seront suffisants.
Luttant contre ma peur, je puisais dans mon énergie puis jeta un trait de glace sur le gobelin le plus proche qui essayait d’attaquer un enfant, mais fort heureusement il fut distrait par un faucon semblant obéir à un archer elfe. Lorsque la vile créature s’effondra, j’entendis d’autres cris dans une rue proche. Un homme vint secourir l’enfant et je partis donc à la suite des étrangers, restant prudemment en retrait au côté de deux elfes.

Le premier, le faucon sur son épaule semblait sortir tout droit des bois, et maniait son arc avec la grâce de son peuple. Le second bien qu’ayant des gestes moins fluides tirait avec efficacité. Ouvrant la marche, un nain couvert de sang chargait la hache au poing avec des têtes de gobelins accrochées à la ceinture. Peut-être une tradition naine ? Au même niveau, un barbare des terres du nord maniait une lourde hache que j’aurais été bien incapable de soulever. Malheureusement il fut mis à terre par ces vicieuses créatures. Je parvins à le stabiliser grâce à ma magie, lui permettant de finir le combat. Le fauconnier elfe et le nain utilisèrent leurs talents de guérisseur pour le rétablir rapidement avant de repartir vers notre prochain combat. Un noble de la ville combattait contre d’autres gobelins qui furent mis en déroute par la puissance du barbare qui fendit en deux un gobelin et sa monture dans le même geste. Celui que nous avons sauvé s’appelle Aldern Ganrenard et nous proposa de le retrouver à l’auberge du Cerf Blanc le lendemain.

Le nain se mit à trancher davantage de tête. Bien qu’habituée aux entrailles de poisson, mon estomac était à deux doigts de rendre mon repas. Je choisis de quitter le groupe afin de retrouver mes parents.
M’enfonçant dans la ville basse, j’arrivai devant ma maison, mais nulle trace de mes parents. Après quelques minutes d’angoisse, je les vis enfin arriver sain et sauf. Après l’échange de quelques mots je repris le chemin de la cathédrale. Elle servait de refuge aux blessés. Visiblement le combat était fini et il n’y avait plus de gobelins en ville. Une fois rentrée, je racontai à mes parents le combat auquel je pris part. Visiblement inquiet pour moi, ils ne dirent mot sachant depuis longtemps que mes talents me pousseraient tôt ou tard à m’exposer au danger.

Jour 2:
Après une nuit de repos, je partis à l’auberge du Cerf Blanc, retrouvant Aldern en pleine discussion avec les étrangers qui avait affronté les gobelins. Ganrenard s’intéressa à nos vies. Lorsque je lui appris que mon père travaillait sur la « Terreur des harengs » il m’apprit qu’il en était l’armateur. Bien que ses regards lubriques me mettent mal à l’aise, je décidais de me montrer aimable avec lui. Peut-être que cela pourrait servir les intérêts de mon père. J’appris ainsi plus de choses sur mes compagnons excepté sur l’homme qui avait sauvé l’enfant, étrangement absent. Après nous avoir offert 50 pièces d’or (une grande somme pour moi, mais visiblement une broutille pour sa part) il nous invita à la chasse au sanglier le lendemain. Nous sommes ensuite allés à la cathédrale pour l’inauguration. Le prêtre nous remercia en public pour notre aide, et nous ressortîmes acclamés par la foule. Après des années de mise à l’écart, voir la ville m’acclamait me procurait un mélange de dégoût et de fierté.

Quittant mes compagnons, je regagnai ma demeure afin de raconter cela à mes parents et les aider dans leur travail. Je fus interrompue par un garde de la ville. La maire requerrait ma présence à l’hôtel de ville. J’y retrouvais le groupe de la veille. Le nain fut d’une impolitesse incroyable, insultant notre ville et nos dirigeants. Encore plus étonnant Belor Cigüe le remit à sa place, mais sans le brusquer ni le punir. Le moment devait être grave et il devait avoir besoin de nous pour autant se contenir. Shalélu Andosana, une éclaireuse de la ville, nous fit un exposé de la situation. Les tribus gobelins alentours semblaient être unies. Si cela était vrai la ville courrait un grand danger. Kendra Déverin nous demandait de rassurer la population et de la protéger le temps que le prévôt aille chercher des renforts. La tombe de l’ancien prêtre de Pointesable, Ezakien Tobyn avait également était profanée au cours de la nuit. Étrange. Alors que nous pensions les événements déplaisants derrière nous, voilà que tout recommençait.

Bien que je n’aime pas être le centre de l’attention, je fis l’effort d’aller au théâtre, vêtue d’une nouvelle robe et ayant même utilisé un flacon de parfum pour l’occasion. Il paraît que les riches de la ville en mettent tous les jours. L’odeur me donna rapidement mal à la tête, je ne sais pas comment ils font pour supporter ça. La pièce me parue interminable et je faillis m’endormir comme le barbare, mais la peur d’être traînée dans le couloir par le nain m’a maintenu éveillée jusqu’au bout.

Jour 3:
Le lendemain nous nous sommes retrouvés à l’auberge du Cerf Blanc où Gandrenard nous attendait avec une monture pour chacun. Une telle dépense semblait sans importance pour lui. Montant tant bien que mal sur une calme ponette, je me demandais ce que j’allais bien pouvoir en faire n’ayant ni la place ni les moyens de l’entretenir. Je pourrais au moins en tirer quelques pièces d’or. Le long du chemin, Gandrenard vint me parler. Ses yeux avaient tendance à glisser un peu trop souvent sur mon corps. Sachant que le capitaine du bateau où travaille mon père commençait à se faire âgé, je lui fis la suggestion de nommer mon père à sa place mais il évita de répondre prétextant qu’il ne gérait pas cela. Un homme pouvait-il être riche au point de payer quelqu’un pour gérer ses affaires ?

La chasse fût longue est difficile. Aldaron trouva la trace d’un sanglier avec l’aide de son faucon. Malheureusement il nous échappa une première fois. Après avoir retrouvé sa trace, il chargea Aldruhar. Après un court combat je parvins à l’achever d’un trait de glace, fière d’avoir réussi là où mes compagnons avaient échoués. Nous décidâmes ensuite de le ramener au Cerf Blanc pour qu’il y soit cuisiné.

De retour en ville, Améle Barette vient nous voir, tenant Vérah dans ses bras. Apparemment une créature était dans le placard de la chambre d’Aéren et aurait attaquée Alergast. Une fois sur place, Bo-Lalthir Finwelel et Kränak partirent dans la chambre pendant que je tentais de la consoler. Aldaron et Aldruhar firent le tour de la maison pour repérer des traces. Un bruit de lutte vient de la chambre. Eymric y entra avant de ressortir rapidement avec le fils dans les bras. Cet homme altruiste pensait toujours aux enfants, même dans l’action.

Kränak ressortit peu de temps après, nous annonça qu’il avait tué le gobelin. Amèle décidé de quitter la ville, et le nain fit preuve d’une grande générosité en lui offrant de quoi subvenir à ses besoins. Sous ses airs de brute, le fond semblait bon. Sous la maison, on découvrit une cache, visiblement occupée par le gobelin depuis l’attaque de la ville. J’espère que nous n’en trouverons pas d’autres.


Dernière édition par Basile L le Mer 8 Mar - 13:20 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Mar - 11:51 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 004
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 13:01 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

excellent

j'aime bien le côté, je sors de mon train train.... tu as pas fini d'en sortir d'ailleurs Smile
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Pierrick


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 471
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 13:12 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

SYmpa ce point de vue de citoyenne lambda qui se retrouve prise dans des événements qui la dépassent !
_________________
Mange un castor, tu sauveras un arbre !
Revenir en haut
Kévin L


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2016
Messages: 116
Localisation: Equeurdreville
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 16:03 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

enfin quelqu'un qui n'interprête pas le fait que je ne combatte pas pendant que je mets à l'abri les personnes qui en ont besoin comme un signe de lacheté, mais plutôt d'altruisme
pour la peine Océane aura droit à un bisou sur la fesse droite, voilà une jeune fille qui mérite de savoir ce qu'est noblesse royauté et compagnie Very Happy
Revenir en haut
Basile L


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 149
Localisation: Teurthéville-hague
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 16:11 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Benoit L a écrit:
excellent
j'aime bien le côté, je sors de mon train train.... tu as pas fini d'en sortir d'ailleurs Smile

ça existe les gares à pathfinder?

Kévin L a écrit:
enfin quelqu'un qui n'interprête pas le fait que je ne combatte pas pendant que je mets à l'abri les personnes qui en ont besoin comme un signe de lacheté, mais plutôt d'altruisme
pour la peine Océane aura droit à un bisou sur la fesse droite, voilà une jeune fille qui mérite de savoir ce qu'est noblesse royauté et compagnie Very Happy

Eymeric aura le droit à un gros coup de bâton sur la joue droite Very Happy
Revenir en haut
Kévin L


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2016
Messages: 116
Localisation: Equeurdreville
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 16:34 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

non merci ça ira je suis contre autant de familiarité entre PJ Razz
Revenir en haut
Christophe J
Référent / Modo

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 225
Localisation: Tourlaville
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 17:59 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Excellent.

Nous voilà avec un ensemble d'histoires qui montre bien la variété des points de vue.
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 238
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 21:13 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Basile L a écrit:
Benoit L a écrit:
excellent
j'aime bien le côté, je sors de mon train train.... tu as pas fini d'en sortir d'ailleurs Smile

ça existe les gares à pathfinder?

XD

Kévin L a écrit:
enfin quelqu'un qui n'interprête pas le fait que je ne combatte pas pendant que je mets à l'abri les personnes qui en ont besoin comme un signe de lacheté

Faut pas le prendre comme ça Kévin
C'est juste le point de vue de mon perso après juste deux combats !
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Kévin L


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2016
Messages: 116
Localisation: Equeurdreville
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 21:38 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

y'a pas de souci, d'un autre coté l'impression pour les perso risque de continuer quand il quittera la campagne, ayant déjà fait la campagne a partir du niveau 8 9 environ

sinon pour les gares suivant les univers y'en a
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 004
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 08:13 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

je sortirais bien un truc salace sur les train, les femmes et le fait qu'il passe mais évitons Smile

j'adore les différents points de vue en tout cas, excellent
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Basile L


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 149
Localisation: Teurthéville-hague
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 28 Mar - 14:24 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Jour 5 à 8 :
Mes parents sont tombés tous deux malades. Une grosse fièvre les cloue au lit. Je ne peux pas les laisser comme ça. Et puis perdre ma journée à parader en ville au milieu de ces gens qui m’ont toujours repoussée ne l’enchante guère. C’est décider, je vais rester ici à m’occuper d’eux, et puis je vois bien que mes nouvelles fréquentations les inquiètes, surtout Kranak dont le découpage de tête à rapidement fait le tour de la ville, lui inspirant crainte et respect.

Longue journée et nuit plus longue encore. Mon court sommeil a été interrompu par les quintes de toux de mes parents. Enfin l’aube, je vais à l’apothicaire acheté de quoi les soulager grâce à l’argent donné par Gandrenard. Une fois à la boutique, j’entends les discussions des clients sur les étrangers qui m’ont aidé repousser les gobelins. Apparemment ils ne se sont pas contentés de patrouiller. Ils auraient visité l’ancienne verrerie, et aurait affronté des démons et des monstres dans des souterrains. J’ai peut-être eu tort de ne pas les suivre. Dès que mes parents iront mieux je les rejoints.
Revenir en haut
Basile L


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 149
Localisation: Teurthéville-hague
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 12:22 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

29 Rovas :
Mes parents commencent à se remettre. Je leur raconte les rumeurs que j’ai entendu et sentent bien que cela me pèse de rester à l’écart. Ils m’assurent qu’ils ont suffisamment récupérés pour rester seul. Le temps de me préparer et je file à l’auberge du Dragon rouillé, espérant y retrouver les étrangers. En chemin, je me sens épiée, et j’aperçois plusieurs fois du coin de l’œil une silhouette encapuchonnée.

Lorsque j’arrive, ils sont déjà en pleine discussion sur la suite des évènements. Seul le nain se demande où j’étais passé. J’élude la question et demande un résumé. Apparemment, le beau-frère d’Ameiko trempe dans un complot visant à livrer la ville aux gobelins et aux démons. Comment un habitant peut-il sacrifier Pointe-sable, et qu’y gagne-t-il ?

D’après les documents retrouvés, il serait tombé sous le joug d’une succube du nom de Nuali. D’après une lettre de Tsuto, elle aurait même brûlé les restes de son père en offrande à Malfeshnekor Je me souviens d’une Nuali, mais il me semblait que c’était une assimar, fille de Tobin, et adorée par la population. J’étais encore jeune, mais je me souviens qu’elle se montrait toujours douce et gentille. Je dois me tromper. Dans leur quête ils ont découvert également un autel impie sous l’ancienne verrière de la famille Kaijitsu. Tsuto leur a échappé, mais ils ont pu tuer plusieurs démons et sauver Ameiko, capturée par son frère.

Nous allons ensuite chez la Maire afin de partager les informations. Kranak lui a écrit et obtenu d’elle une entrevue. Apparemment ce nain devient moins rustre. Elle confirme que Nuali est bien la fille de Tobin. Suite à nos informations, la garde va être renforcée dans l’attente des renforts.

Notre groupe est ensuite parti voir l’historien Brodder afin de lui demander des informations sur l’autel se trouvant sous la verrerie ainsi que sur un livre retrouvé sur place. Nous trouvons l’homme en pleine contemplation d’un caillou, et il ne semble pas se souvenir de mes compagnons. Je le connais assez peu, mais je sais qu’il a la réputation d’être « dérangé », voire pire. Il semble très intéressé par le temple et nous suit après avoir lancé un sort sur sa porte. Le geste fut bref. Cet homme est bien plus qu’un simple historien et pour avoir une telle rapidité il ne s’agit pas d’un novice en magie.

En route pour la verrerie, Brodder nous signale que quelqu’un nous suit. Sur notre demande, il l’appelle. Enfin à ce qu’il me semble car je ne connais pas le langage utilisé. La forme s’approche, et nous apprend qu’elle est un Kobold. Je connais peu ces créatures, mais je sais qu’elles sont mauvaises et abattue à vue. Vu son anxiété elle semble le savoir aussi. Nous l’entraînons à la verrerie pour régler cette affaire. Une fois sur place, elle nous raconte qu’il a fui sa tribu, ne partageant pas les mêmes habitudes. Il aurait entendu parler de nous en route et souhaiterais nous rejoindre. Bien que je comprenne ce qu’elle peut ressentir, je n’ai aucune envie de combattre avec une telle créature comme alliée. Karnak désire la tuer sur le champ, tout comme Alruhar. Je vois bien que Bo-lanthir a quelque doute face à l’inoffensivité du Kobold, mais comment lui faire confiance.

Pendant que nous débattons, Aldaron nous rejoint. Il est le seul à s’exprimer en faveur de la créature, disant qu’on ne peut pas tuer quelqu’un qui ne nous a pas attaqués. Pensée qui peut semblait pure, mais qui conduit dans les faits à prendre de grands risques. Perdant patience, Karnac l’attaque mais le Kobold se contente d’esquiver, et ne riposte pas. Il nous supplie de l’épargner, mais Aldruhar le blesse. La vision de cet être à genou me fait douter. Je détourne le regard lorsque j’entends le second et dernier coup tomber, malgré les protestations d’Aldaron. Maintenant que c’est fait, il n’y a plus de regrets à avoir. Je fouille le corps, trouvant une bourse de 55 pièces d’or que mes généreux compagnons me laissent.

Nous continuons notre chemin, et entendons des bruits venant de la plage. Suivant le tunnel, on aperçoit deux gobelins, en lutte contre un demi-elfe. Aldarone en abat un d’une flèche pendant que je m’occupe du second d’un trait de glace. Le demi-elfe se nomme… et est un ensorceleur de glace. Cela pourrait être intéressant, mais vu comme il avait du mal contre deux gobelins, je doute qu’il puisse m’apprendre grand-chose. Cela semble dangereux de le laisser seul et nous lui proposons de rejoindre notre groupe.

Retournant dans les ruines, nous retrouvons Brodder qui a continué l’exploration sans nous. Aldruhar l’emmène face à une statue, représentant une femme visiblement énervée. Il nous apprend que c’est Alanist, seigneur des runes de la colère. Il existerait ainsi sept seigneurs des runes, un pour chaque péché.

Nous allons ensuite prêt d’un bassin servant à invoquer des démons. Alors que nous discutions, Kranak et Brodder ne trouvèrent rien de mieux à faire que d’un invoquer un. Heureusement, il fut tué rapidement. Nous nous mirent en place pour en invoquer un second qui finit comme le premier. Après cela le bassin redevint normal. Au moins nous avons éliminé un danger.

La dernière pièce que nous avons montrée à Brodder est remplie de magie. L’historien est rentré et s’est mis à léviter. Nous avons dû l’abandonner ici, car il était trop fasciner par les runes qui apparaissaient sur les murs pour nous suivre à la surface.

Nous sommes ensuite partis au manoir d’Ameiko afin de prendre de ses nouvelles, mais elle dormait déjà vu l’heure tardive. Bo-lanthir et Aldaron sont partis surveiller le manoir des Scarnetti car la maire les soupçonne de corruption. Mais à part un chargement de charrette, ils n’ont rien vu de particulier. Aldaron est resté sur place, passant la nuit dans un arbre pour essayer d’en voir plus.

30 Rova :
Le lendemain nous avons enfin pu voir Ameïko. Elle nous a appris que son frère a passé son enfance dans une académie d’Avluran d’Arok sans voir ses parents. Cela explique peut-être ce qu’il est devenu. Kranak a promis de lui ramener vivant, mais j’ai des doutes sur le fait qu’il se laisse capturé facilement.

Après cela nous avons retrouvé l’historien, toujours dans la salle pleine de magie des ruines. Il nous a appris que Malfeshnekor était un lieutenant d’Alanist. Je ne pense pas qu’on soit assez puissant pour le vaincre. Pourvu qu’on arrive à empêcher l’invocation sinon la ville est perdue.

Kranak et Aldaron voulait partir vers le clan gobelin des Pic-chardons, mais j’ai réussi à les convaincre de rester en ville. Tant que les renforts ne sont pas là, ils sont nécessaires pour protéger Pointe-sable. J’ai profité du répit pour revendre mon poney plus encombrant qu’autre chose. Aldaron a voulu capturé un gobelin des décharges pour obtenir des informations. Bo-lanthir l’a accompagné ainsi que Kranak qui est le seul à parler leur langue. Décidant que je ne leur serais d’aucune utilité, je partis retrouver mes parents pour les prévenir que je quitterais la ville le lendemain.

1er Lamashan :

Dès l’aube je rejoignis l’auberge pour retrouver mes compagnons. Kranak parut très remonté contre Aldaron qui n’avait pas tenu parole. Apparemment il aurait relâché un gobelin dans la ville plutôt que de le tuer. Ses nobles idées risques de nous coûter cher. Heureusement Bo-lanthir l’a abattu.

Le prévôt arriva dans la matinée avec 80 miliciens en renforts. Nous allons enfin pouvoir sortir de la ville maintenant qu’elle est défendue. Pour aller attaquer la tribu des pic-chardons, mes compagnons choisir de prendre la route. J’avais bien proposé de louer un bateau afin d’avoir un trajet tranquille, mais mon compagnon nain craignait sûrement d’abîmer sa nouvelle armure par les embruns. Ils rejetèrent l’idée de passer par la plage. Les elfes préférant parcourir le bois aux orties. Cela ne porta pas chance à Bo-lanthir qui tomba sur une plante particulièrement urticante.

Une fois proche du camp, les elfes partir en éclaireur. Après de longues minutes d’attente, nous entendîmes des aboiements. Aldaron arriva en courant. A peine le temps de nous dire que des chiens arrivaient qu’il avait déjà fait demi-tour, l’arc en main.

Suivant mes compagnons, je vis les premiers ennemis, rapidement mis hors de combat par notre groupe. Sans avoir le temps de souffler, un sorcier nous lança un sort d’enchevêtrement, piégeant le malheureux Bo-lanthir qui jouait décidément de malchance (ou de maladresse ?). Aldruhar chargea, ignorant les plantes qui lui griffait les jambes. Kranak le rejoint bientôt pendant que Aldaron aidé l’elfe piégé. Avec l’aide de l’ensorceleur, je pus dégager le chemin en gelant les plantes.

Juste le temps de passer que voici un groupe de gobelin déferlant sur nos compagnons. Flèches et projectiles magiques clairsemèrent leurs rangs pendant que le Shoanti finissait le chaman. Le sang coulait de ses nombreuses blessures, heureusement que Kranak était là pour le soigner par ses prières.

Le dernier gobelin tomba lorsqu’un feulement se fit entendre. Un énorme cougar se jeta sur le guerrier des clans. Craignant de tirer dans la mêlée je tentai de le repousser par un sort, mais la bête ne voulait pas lâcher sa proie. Aldaron fit un magnifique saut, passant par-dessus la bête. Il eut juste le temps de se retourner pour la voir succomber sous les coups de mes compagnons. Aldruhar fouilla ensuite le corps du chaman et trouva une baguette de flamme, dont il me fit le présent et partagea le reste du butin avec le groupe.

Nous aperçûmes ensuite un pont menant à l’île des gobelins. Kranak se débarrassa des cadavres dans un puit abritant une créature aquatique, pendant que Bo-lanthir inspectait le pont.

Les gobelins semblent nombreux. Bien que les combats précédents m’aient permis de prendre confiance en moi, le doute m’envahit avant de lancer un tel assaut. J’espère que je serais à la hauteur.
Revenir en haut
Pierrick


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 471
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 18:36 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Il va peut être falloir qu'on aille voir ce qu'il y a dans ce puits.... je suis sûr qu'il y a plein de trucs. AU minimum des XP Mort de Rire
_________________
Mange un castor, tu sauveras un arbre !
Revenir en haut
Marc H
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 198
Masculin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 19:20 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

On a donc un volontaire pour aller voir, merci Bolaltir. On boira en ton nom.
_________________
Le MJ, c'est comme le capitaine.
C'est le seul maitre à bord après Dieu.
Et comme j'crois pas en Dieu.
Revenir en haut
Kévin L


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2016
Messages: 116
Localisation: Equeurdreville
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 20:23 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable Répondre en citant

Au fait, il s'appelait comment ce kobold? J'espère pas Serpi'R quand même, bon heureusement que j'étais pas là pour le coup je me serais interposer et pis être pris des baffes sachant qu'une bonne baffe d'Aldruhar peut me tuer
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:56 (2017)    Sujet du message: Océane Merné, fille de pêcheur de Pointe-sable

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pluie & Sortilèges Index du Forum -> La Campagne -> Pathfinder, L'éveil des seigneurs des runes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com