Pluie & Sortilèges Index du Forum
 
 
 
Pluie & Sortilèges Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Invité es-tu inscrit(e) sur le doodle de Décembre/Janvier ou Février/Mars?
Histoires d'humains
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pluie & Sortilèges Index du Forum -> La Campagne -> Pathfinder, L'éveil des seigneurs des runes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pierrick


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 471
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 15:34 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

C'est parce que j'ai eu pitié du pauvre barde... Finalement, mon intervention n'a rien changé, la prochaine fois je serais sûrement moins héroïque, surtout que maintenant, la durée de mon invisibilité ayant doublé, je suis presque invincible, muhahaha... Bon.. ok, ça ne fait que deux rounds, mais j'ai dit "presque" Mort de Rire
_________________
Mange un castor, tu sauveras un arbre !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 21 Mar - 15:34 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 061
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 15:38 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

pas grave, je ferais comme vous: tirer des flêches dans le vide Smile
oups je devais pas le dire?
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 18:08 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

Tant que ta bestiole attaquait à la dague ça m'allait bien Wink
Mais ça faisait un peu duel d'ivrogne ... ^^'

Après, pour les FP, à voir. Mais il va peut-être pas trop falloir s'enflammer non plus, quelques jets de dés foireux accumulés risquent de faire très mal !!
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 061
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 22 Mar - 08:35 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

t'inquiète je suis les scénars campagne et même si la grosse majorité je les jouent pas full power, suffisament pour faire un peu de frisson Smile
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 17:13 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

Partie du 31/03/17

Au moment de faire notre compte-rendu aux autorités de la ville, je ressentis un sentiment de lassitude grandissant : j’avais besoin de me changer les idées. Sur un signe à mes compagnons, je m’éclipsai dans les rues de Pointesable. J’appelais Wanwa en sortant de la ville puis me dirigeai vers le bois le plus proche. Après une longue course suivie d’un bref repos, je me senti ressourcé et prêt à retourner en ville.

Lorsque Wanwa se mit à tourner au-dessus de la ville, je me hâtais vers la ville. Une fois sur place, je trouvais un point d’observation. Je vis au loin mes compagnons passés, suivis d’une silhouette encapuchonnée. Avant que je puisse les rejoindre, ils avaient disparus parmi les badauds. Peu après, Wanwa fini par se rapprocher de la verrerie. Je me déplaçai sur les lieux et vis mes compagnons en train de combattre un kobold. Enfin … à bien y regarder, il ne semblait pas vouloir se battre. Après quelques échanges, le kobold fut tué plus par prévention qu’autre chose.

Une fois cela réglé, nous partirent chercher le vieux magicien pour lui faire visiter les souterrains. Il tomba en idolâtrie devant la statue de la femme guerrière, et nous expliqua qu’il s’agissait d’un « Seigneur des runes » thassilonien, celui de la colère. Ces seigneurs étaient des êtres d’une redoutable puissance d’un autre temps, peut-être même plus puissants que les dieux. Il en existait apparemment 7, qui correspondaient à 7 pêchés humains et 7 écoles de magie. Le reste de l’expédition nous confirma ce que nous savions déjà : les adeptes des démons avaient utilisé ce sous-sol, mais il avait été construit en un autre temps, probablement celui de l’empire thassilonien. Nous abandonnâmes le vieux mage dans la salle rouge emplie de magie. J’hésite à ouvrir des paris sur le temps qu’il va rester là-dessous sans bouger …

Le soir, nous sommes allés au sud de la ville, voir les manoirs des familles riches de la ville. Ameiko ayant daigné nous recevoir, mes camarades voulaient rendre une visite à la famille Scarnatti. En effet, la maire leur aurait donné l’ordre de « purifier » la mafia. Je ne comprends pas pourquoi certains dirigeants humains s’échinent à combattre la pègre locale alors qu’elle fait partie intégrante de leur culture. Ce cher Kranak, pour ne pas qu’on fasse « les caboches brulées » a simplement proposé qu’on aille chez eux, ce qui aurait probablement viré à l’affrontement armé. Ne connaissant pas les forces en présence, Bo-Lalthir et moi avons joué les éclaireurs auprès du manoir. Ils chargeaient du matériel mais, des guetteurs étant présents tout autour du manoir, impossible de s’approcher. Pour la bonne cause, et parce que cela me manquait aussi, j’ai proposé de dormir sur place pour suivre les charriots si jamais ils partaient dans la nuit, en vain.



Le lendemain, nous avons dû prendre notre mal en patience et attendre le retour du prévôt, attendu le lendemain matin. Je trouvai tentant de faire un premier tour de repérage vers Pic-chardon, mais mes camarades préférèrent suivre les ordres de la maire. L’attente fut longue.

Dans la matinée, nous avons enfin pu parler à Ameiko à propos de son demi-frère. Elle nous a soutenus dans notre intention d’éradiquer la menace gobeline, mais nous a demandé de ramener son frère vivant. Vu le nombre de prisonnier qu’on a fait jusque-là, ce n’est pas gagné …

Le soir, nous avons attaqué les gobelins qui fouillent les ordures de la ville. Nous en avons assommé un dans le but de l’interroger, mais visiblement cela n’intéressait pas les humains du groupe puisqu’ils sont tous partis … les humains sont pourtant les pires tortionnaires que j’ai connu, et de loin. On se retrouva donc dans la verrerie avec Kranak et Bo-Lalthir. Malheureusement nous ne connaissions pas la langue de cette créature, et Kranak voulu me lancer une sorte de défi : il acceptait d’interroger le gobelin si je la tuais après. Apparemment, cela avait rapport avec le fait que j’ai défendu le kobold plus tôt dans la journée. Nous n’apprîmes rien de très intéressant de la créature et je pris une décision quelque peu stupide : je relâchais le gobelin plutôt que de le tuer. Maudit esprit de contradiction, mais qu’est-ce que j’ai horreur qu’on essaye de me forcer la main … Et il faut bien l'avouer, qu’Elle me pardonne, mais rien que pour voir le visage rubicond de fureur du nain, cela en valait bien la peine !!!



Enfin, le grand jour était arrivé : le prévôt est rentré avec pas moins de 80 miliciens. La ville sécurisée, nous étions libéré de la contrainte de rester dans la ville. Notre première destination fut le camp de gobelin le plus proche : Pic-chardon. Une fois que tout le monde eu fini ses emplettes, nous partîmes en direction du Bois des orties.

Une fois sur place, le plan était de remonter le Chardon pour traverser la forêt, ce qui nous mènerait droit au camp des gobelins. Au bout d’un moment, le chemin disparut subitement. Après avoir trouvé un passage plus ou moins masqué par la végétation, nous partions en éclaireur avec Bo-Lalthir. Après plusieurs culs-de-sac, on découvrit une clairière aménagée et qui contenait une dizaine de gobelin. Par miracle, ils ne nous virent pas. Un peu plus loin, ce fut 4 chiens gobelins. Cette fois, nous avons eu moins de chance : ils nous avaient repérés ! Je fis prestement demi-tour, essayant de regagner le passage où attendaient mes camarades pendant que Bo-Lalthir se rendait invisible. Une fois revenu sur mes pas, j’alertais mes compagnons et me retournais pour voir Bo-Lalthir se faire attaquer par un chien. Ces-derniers furent rapidement éliminés.

Le dernier à peine mort, un gobelin lança un sort pour que les plantes nous bloquent. Malheureusement pour lui, son sortilège ne fonctionna pas si bien que ça, et Aldruhar le chargea en poussant un cri tonitruant : le gobelin eu tout juste le temps de se cacher dans un buisson trop épais pour nous. Aidés par les sortilèges de nos camarades, nous nous sommes tous extrait de cette nasse pour comprendre que les gobelins que j’avais repéré un peu plus tôt avaient entendu le combat et venait nous attaquer. Aldruhar resta au contact du gobelin mage pour l’empêcher d’invoquer d’autres sortilèges et fit écran avec son corps pour bloquer les gobelins. Aldruhar réussit à tuer le mage malgré ses blessures pendant que nous fauchions les gobelins à distance. Un puissant feulement retenti : un cougar bondit alors sur le combattant des clans. Je compris alors que l’animal était lié au chaman gobelin, et j’eu de la peine pour ce-dernier. Le passage étant trop resserré pour que Kranak aide Aldruhar je tentais une manœuvre un peu hasardeuse pour venir au contact. Je ne sais si je réussis à la distraire, mais Aldruhar lui porta le coup fatal avant que je puisse intervenir.

Après avoir soigné les blessés, Kranak se mit à la tâche de porter tous les corps dans un puit contenant une espèce de poisson inconnu. L’endroit où nous nous trouvons est probablement un avant-poste de Pic-chardon. Au moins, l’endroit est neutralisé maintenant, cela nous offre une solution de repli. En approchant du pont qui semble être le seul passage vers Pic-chardon, Bo-Lalthir découvrit et désactiva un piège destiné à faire d’écrouler le pont sous nos pied.

La tension monte à l’approche de la bataille ... et j’espère sincèrement ne pas revivre les cauchemars de mes précédentes expéditions …
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Pierrick


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 471
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 20:05 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

ON aurait gardé le kobold, on aurait pu l'accrocher à une lance pour attraper le poisson... dommage. Twisted Evil
_________________
Mange un castor, tu sauveras un arbre !
Revenir en haut
Christophe J
Référent / Modo

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 238
Localisation: Tourlaville
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 20:49 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

J'adore, surtout le passage sur l'interrogatoire du gobelin, excellent. Okay
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 061
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mar 4 Avr - 07:26 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

bien tout cela

par contre dans ce que tu dis:
Pour la bonne cause, et parce que cela me manquait aussi, j’ai proposé de dormir sur place pour suivre les charriots si jamais ils partaient dans la nuit, en vain.

Hésitez pas à mieux m'expliquer car je l'avais pas compris ainsi, j'ai vraiment du mal des fois Smile
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Avr - 10:22 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

C'est le côté surveillance des charriots ou le côté agoraphobe dont tu parles ?
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 061
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mar 4 Avr - 11:39 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

surveillance

je l'avais simplement compris "je dors dans un arbre", pas "je me met pas loin afin de concerver la surveillance pendant mon sommeil"

enfin bref, pas hésiter à mieux détailler, cela évite les incompréhensions
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Avr - 19:38 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

C'est noté Wink
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Mai - 11:37 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

Partie du 28/04/17

Alors qu’un débat animé commençait sur la meilleure stratégie pour prendre ce pont et surtout le fortin derrière lui, du bruit se fit entendre derrière nous. Surement des gobelins, et probablement peu alertes pour ne pas avoir repéré les traces du carnage qui s’est achevé moins d’une heure plus tôt. Kranak, dont la patience avait apparemment été émoussée par nos glorieuses stratégies, fit preuve d’un sang-froid à toute épreuve et s’en alla de toute la vitesse que lui octroyait ses jambes à la rencontre de nos invités surprise : une bande de 5 gobelins trimbalant un paquetage plus grand qu’eux. Un combat à sens unique nous permit de mettre la main sur leur bien : Eymric, notre compagnon invocateur des premiers jours.

Après cette "distraction", l’attaque du camp pouvait commencer. La stratégie adoptée était basique : Kranak, Aldruhar et Océane traversaient le pont grâce à une brume de la magicienne pendant que Bo-Lalthir et moi-même restaient en couverture avec nos arcs. L’avancée de nos compagnons fut aisée jusqu’à ce que les gobelins lancent des fioles de feu grégeois sur le pont. Kranak parti alors s’attaquer à la porte pendant qu’Aldruhar escaladait une tour du fort. Les portes du fort s’ouvrirent alors en grand sur une petite armée gobeline dirigée par Tsuto.

Le combat vira rapidement à une mêlée grouillante centrée autour de Kranak, qui stoppa magistralement le flot de créatures, tel un parangon d’acier. Notre nouveau compagnon Néron lança une bombe de sa création sur les chiens mais s’était trop rapproché du combat et fut débordé par le nombre d’adversaire. Après avoir reçu une paire de flèches, Tsuto s’enfuit vers l’intérieur du fort, laissant les gobelins se faire faucher les uns après les autres. Une fois la place nettoyée, Kranak distribua les soins puis nous sommes rentrés dans le fort.

Dans une grande salle, je calmais un cheval paniqué pendant que mes compagnons découvraient le cadavre de Tsuto, visiblement achevé par une vigoureuse ruade de mon nouvel ami, que j’emmenai brouter au dehors. Le fort contenait une porte dérobée ainsi qu’une cache avec un coffre contenant de nombreuses richesses. Dans une autre salle, un commando de gobelins accompagné par le chef local et un barde nous attaquèrent. Après un combat rude mais relativement rapide, le souverain du fort fut vaincu. Le reste du fort ne contenant rien de notable, hormis deux escaliers qui descendaient vers un sous-sol. Nous décidâmes de nous reposer avant de nous diriger vers de probables nouveaux combats.



Après un repos mérité et le respect du temps de préparation des mages, nous sommes partis dans le sous-sol par l’escalier du fond. Une première salle comportait une table et des informations. L’attaque de Pointesable a visiblement été préparée ici, ce qui signifie qu’il s’agit plus probablement de la base opérationnelle de Tsuto, plutôt que la fonderie de Pointesable. Il est notamment mentionné une nouvelle attaque de la ville prévue dans plusieurs semaines ou mois. La salle suivante nous réservait une surprise brulante : une magicienne qui nous a envoyé un cône de flammes. Avant qu’elle ait le temps de préparer un nouveau sort, Kranak lui défonça le crâne d’un coup de hache net et précis. Une porte cachée donnant sur un escalier vers un nouveau sous-sol, nous avons décidé de finir la purge de cet étage avant de continuer à descendre. La salle suivante comportait une série de cadavres desséchés. La suite des évènements me semble floue, je me souviens vaguement d’un combat …

Je me suis réveillé avec des douleurs atroces et sentiment étourdissant de faiblesse entouré de mes compagnons et à côté d’un cadavre d’un monstre dont je ne me souvenais plus. Il semble que j’ai été à deux doigts de succomber au poison de ce monstre, mes compagnons ayant utilisé une de nos meilleures potions de soin pour me ramener. Il faudra que je sois plus prudent par la suite.

L’exploration se poursuivit sur le hall dans lequel débouchaient les escaliers principaux, au centre du fort. Des couinements se faisant entendre depuis une porte, notre intérêt se porta sur cette dernière. Un gobelin plus imposant que les autres en pleine reproduction ne s’attendait visiblement pas à nous recevoir … Une fois son cas et celui des femelles réglés, nous continuâmes vers un couloir, mais ce dernier étant trop petit, je ne pus qu’entendre mes camarades mener un rapide combat. Ce couloir menait en fait vers une série de chambres, notamment celles des deux mercenaires (la magicienne et le guerrier) que nous venions de tuer. Peut-être y avait-il également les chambres de Tsuto et de sa compagne.

La dernière salle du premier sous-sol était encore une sorte de temple à l’effigie de Lamashtu. Arrivant par une porte dérobée, nous ne vîmes que la nef comportant un autel et une statue de la démone. Toutefois, dès que Kranak s’avança, un terrible hurlement se fit entendre, plongeant nombre de mes compagnons dans une terreur qui leur fit prendre leur jambe à leur coup. Il s’agissait de deux chiens "volant" sans utiliser d’ailes, qui chargèrent Kranak à peine leur plainte terminée. Un combat fastidieux démarra, puisqu’elles semblaient particulièrement résistantes à nos attaques. Toutefois, à peine le premier chien abattu, je réussissais un coup de maitre avec une flèche particulièrement bien placée et qui traversa la résistance de la bête pour se ficher dans son crâne. À peine morts, les cadavres se décomposèrent en poussière, ce qui confirma notre impression que ces monstres venaient d’un autre monde.

Après le quasit, cela fait un nouveau type de monstre démoniaque utilisé par nos adversaires. Il va réellement falloir mettre un terme à leurs activités rapidement, sinon nous pourrions bien avoir à faire à des monstres de plus en plus puissants …
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir
Revenir en haut
Benoit L
Référent / Admin forum

En ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 1 061
Localisation: Octeville
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 3 Mai - 13:50 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

rhoooo tout de suite, de plus en plus puissant
je vois pas pourquoi Smile
_________________
Méthode complète pour sculpter un éléphant: D'abord prendre un gros bloc de marbre
Ensuite enlever tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant
Revenir en haut
Christophe J
Référent / Modo

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 238
Localisation: Tourlaville
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Mai - 20:42 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

La prudence, écoute Kränâk, il te l'enseignera.
Revenir en haut
Simon N


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 268
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Mai - 08:12 (2017)    Sujet du message: Histoires d'humains Répondre en citant

Partie du 12/05/17

Le premier sous-sol était donc vidé de ses occupants. La suite était toute tracée : nous devions nous enfoncer dans ce souterrain pour finir ce que nous avions commencé. Retournant vers l’escalier dissimulé au nord, nous arrivâmes dans une salle très poussiéreuse comportant plusieurs statues à l’effigie d’un homme tenant une épée et un livre dans ses mains. Bien que rappelant vaguement le style de la statue à l’effigie d’Alaznist, celles-ci semblaient à la gloire d’une autre divinité inconnue. Peut-être était-ce Malfeshnekor ?

Le couloir suivant comportait visiblement une sorte de piège que Bo-Lalthir réussi à bloquer. La salle suivante nous permit de poursuivre notre quête : nous y avons surpris un nouveau chien hurleur et une femme humanoïde mais dotée d’un bras griffu d’appartenance démoniaque : Nualia sans nul doute possible.

Je profitais de l’effet de surprise pour essayer une de mes flèches à pointe d’argent : elle réussit à percer sans mal la résistance naturelle du monstre ! Malheureusement, je succombai à son cri inhumain et m’enfuit vers la surface. Il faut croire que je n’avais pas encore récupéré de ma rencontre avec le tentamort … Je revins avec Haldruar quelques dizaines de secondes plus tard, mais ce ne fut que pour assister à la fin du combat et à la mort de Nualia. Dans ses affaires, nous avons découvert son journal intime. La population de Pointesable a en fait, sans le savoir, créé le monstre qui est aujourd’hui en train de la détruire : Nualia a en effet été harcelée et petit à petit exclue de son village, et cherchait in fine la revanche auprès de ceux qui ont détruit sa vie. Il faut croire que sa partie humaine était plus forte que sa partie céleste …

Une fois les deux créatures détruites (et la tête de Nualia « proprement » séparée de son coprs), nous avons continué notre exploration jusqu’à une grande salle vide comportant une double porte avec des squelettes gravés et une statue/gravure dorée sur un mur. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, notre ami nain fut immanquablement attiré par cette gravure … et bien lui en pris puisqu’il découvrit un mécanisme qui fit descendre la statue à la verticale, révélant un passage caché vers une nouvelle salle munie de trois portes.

La porte du nord menait vers une salle dans laquelle se trouve une espèce de fantôme/illusion du personnage représenté par les différentes statues du niveau. Il répète un morceau de discours en boucle dans lequel il semble défier Alaznist. En sortant de la salle, des ombres s’en sont prises à nous. Heureusement que nous avions quelques armes magiques ainsi que les mages car les armes conventionnelles semblaient inutiles. Malheureusement, mes compagnons touchés semblaient avoir perdu une partie de leur force. La deuxième salle était une salle de torture. La troisième salle était vide à l’exception d’une grande fosse de quelques mètres de long dans laquelle brulait un brasier. Lorsque nous sommes rentrés, nous avons également aperçus quelques chandelles avant de nous faire attaquer par une nouvelle espèce de chien gobelinoïde volant, qui envoya au tapis Haldruar avant que quiconque n’ai eu le temps de réagir …

Mes compagnons décidait d’un repli rapide pendant que j’essayais de larder ce monstre de mes flèches. Toutefois, il semblait particulièrement résistant et même l’argent n’eut pas d’effet particulier sur lui. Le monstre disparu d’un seul coup, et nous avons ramené le corps de notre infortuné barbare griffu à l’aide d’un grappin. Le monstre semblait ne pas vouloir sortir de sa tanière, et une fois notre compagnon soigné, nous avons décidé de finir l’exploration du souterrain.

La double porte gravée de squelettes menait vers une salle munie de sarcophage contenant des squelettes. Un couloir continuait vers une salle dont le fond était complètement effondré puisqu’il laissait entrer la mer, noyant une grande partie du sol. Un casque géant en or dépassait notamment de la surface, et Bo-Lalthir nous appris qu’il y avait probablement un objet magique qui gisait au fond. Pour dégager la voie, je pris mon grappin et commença à ramener le casque sur la terre ferme. Dès que celui-ci toucha le sol, je compris mon erreur quand un énorme bernard-l’hermite me sauta dessus pour mes capturer avec ses pinces. Je subis une cuisante blessure mais réussi à éviter d’être capturé par l’animal. Celui-ci retourna dans son casque. Nous avons ensuite recommencé mais Kranak et Haldruar se placèrent devant moi, Bo-Lalthir à mes côtés. Lorsque le mollusque géant ressorti de son abri, il fut rapidement réduit en charpie par notre groupe. Nous avons ensuite récupéré une quantité non négligeable d’or ainsi qu’un collier de protection.

Il ne restait plus à présent que la seule salle gardée par le monstre gobelinoïde. D’un commun accord, nous sommes rentrés à Pointesable pour nous reposer et être guéris par les prêtres du village …



Le lendemain, nous avons fait des recherches sur la créature qui nous a assaillis sous Pic-Chardon : il s’agissait d’un Barghest. Kranak en vint même à la conclusion qu’il s’agit de Malfeshnekor en personne. S’en est suivi un débat houleux pour savoir s’il fallait retourné vaincre le monstre que nous avions laissé derrière nous. Il semblait particulièrement puissant, nous n’étions pas certains que cela valait la peine de risquer notre vie pour un gain incertain. Finalement, nous avons décidé d’y aller pour terminer la purge.

Une fois arrivés à proximité de la salle de la bête, les lanceurs de sorts ont utilisé leurs capacités pour apporter divers protection à nos deux combattants de càc. Eymric a eu la présence d’esprit d’amener un sac de farine puis de la répandre dans la salle à l’aide d’un sort. Kranak est entré en avance dans la salle et a été attaqué avant que nous puissions faire quoi que ce soit. Il a résisté à l’assaut initial du monstre, mais fut visiblement durement touché. Nous nous sommes ensuite déployés dans la salle pendant que Kranak se retirait. Le monstre fut entouré par Haldruar, Néron et deux aigles invoqués par Eymric, pendant que les deux magiciens et les deux archers se mettaient en position de tir. Le combat fut éprouvant pour ceux qui ont subi les assauts du monstre, notamment Néron qui est encore une fois passé à deux doigts de la mort … Le Barghest est finalement tombé sous nos coups malgré sa protection physique visiblement très importante. Derrière lui, nous avons trouvé deux alcôves dissimulées, l’une contenant un médaillon contenant un puissant sort de protection et l’autre contenant encore beaucoup d’or.

La menace qui pesait sur Pointesable semble pour l’instant écartée, nous allons pouvoir rentré en ville faire notre rapport aux autorités et ramener la dépouille de Tsuto à sa famille …

[HRP][EDIT] : Changement de la fin de mon entrée de journal, je l'avait écrite en pensant que j'allais raté une session.[/HRP]
_________________
Souffle d'une lame dans la nuit
Danger qui rôde
Comme une onde de plaisir


Dernière édition par Simon N le Mer 28 Juin - 12:15 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:40 (2018)    Sujet du message: Histoires d'humains

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pluie & Sortilèges Index du Forum -> La Campagne -> Pathfinder, L'éveil des seigneurs des runes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com